Séminaire de lecture – matérialité et processus de conception – séance du 6 janvier

La prochaine séance du séminaire de lecture « matérialité et changement » aura lieu le 6 Janvier de 16h à 18h en salle 604 au 18 rue Chevreul. Elle sera consacrée à une discussion par Estelle Morle de l’ouvrage « Ingénieurs au quotidien – Ethnographie de l’activité de conception et d’innovation » (2000) réalisé sous la direction de Dominique Vinck.

Cet ouvrage que l’on peut qualifier de « méthodologique », s’intéresse à la « matérialité » des médiations dans les processus de conception. Il défend une posture scientifique pour une ethnographie des techniques établie à partir d’enquêtes de terrain (concept « d’objet intermédiaire ») :

 « Nous évitons de séparer l’univers de la technique et celui du social et d’en faire des ressources explicatives. (…) Il convient de voir comment les choses circulent et se transforment. Il s’agit de qualifier, d’une part, les efforts d’expression et de fixation dans les supports matériels ou humains ; des relations établies entre divers éléments, d’autre part, les efforts de mise en circulation de ces supports, de leur interprétation et appropriation. (…) Il s’agit de voir, à chaque fois, comment ils sont saisis ou rejetés, adoptés et adaptés. » (D. Vinck)

La présentation se concentrera sur deux chapitres de l’ouvrage . (1) Le chapitre X. « les brouillons » (E. Blanco), analyse les différents types de formalismes de médiation, leur ordre d’apparition et leur rôle dans le processus collectif de conception d’un montage d’usinage pour le contournage de pièces en bois pour l’industrie de l’ameublement. (2) Le chapitre VI. « Une culture du prototype » observant le statut spécifique des prototypes dans la conception d’un pulvérisateur de peinture et la relation que les concepteurs entretiennent à ces objets « engageant leur corps ».

En conclusion, Estelle Morle présentera la transposition de cette lecture dans son projet de recherche doctorale et une réflexion à partir d’un cas d’étude portant sur la conception innovante d’une cabane pastorale héliportable, projet de R&D mené par le laboratoire EVS-LAURe de l’ENSAL.

POPSU Territoire Rive de gier forum hors les murs

Samedi 14 décembre de 10h à 13h, MJC de Rive de Gier, 25 av Antoine Marrel

La recherche-action POPSU Territoires (Plateforme d’observation des projets et des stratégies urbaines), soutenue par le PUCA (Plan Urbanisme Construction Architecture – ministère de la Transition écologique et solidaire) et la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, se déploie à Rive de Gier depuis le début de l’année 2019.

La ville de Rive de Gier, qui rassemble un peu plus de 15 000 habitants, est aujourd’hui en situation transitoire. Son passé a été marqué par un développement précoce puis un profond processus de désindustrialisation, fortement déstabilisant pour la société locale. Son avenir est partiellement engagé par des projets multiples (rénovation du centre-ville, requalification de l’entrée Est, etc.), des dynamiques inter-métropolitaines et des initiatives propres à une société ripagérienne entreprenante. Ce processus de transition offre d’incontestables opportunités mais ne va pas sans tensions ni débats sur le futur souhaité.

La recherche-action POPSU-Territoires a tenté de mieux cerner les opportunités et les contraintes à l’oeuvre, par le biais d’un diagnostic approfondi basé sur une démarche artistique et participative. L’équipe de chercheur.e.s et d’artistes propose aujourd’hui de partager son analyse sous la forme de quatre scénarios à
débattre lors du Forum « hors les murs » du 14 décembre, ouvert à tous les habitantes et habitants de Rive de Gier.

Venez débattre ces 4 scénarios prospectifs qui esquissent des avenirs possibles pour Rive de Gier !

Programme
10h00 – 10h20 Accueil – Présentation du programme POPSU Territoire
Jean-Claude CHARVIN, maire de Rive de Gier
Hélène PESKINE, PUCA, secrétaire permanente du PUCA, programme POPSU-Territoire

10h20 – 10h40 Présentation de l’équipe de recherche POPSUT Rive de Gier et de la démarche
Guillaume BALAŸ (musicien, Berthe et le Barbu), François DUCHENE (chercheur, Ecole nationale des travaux publics de l’Etat, EVS), Georges GAY (professeur émérite, Université Jean Monnet Saint-Etienne, EVS), Laetitia LARDET (musicienne, Berthe et le Barbu), Léa MARCHAND (comédienne, Amadeus Rocket), Emmanuel MARTINAIS (chercheur, Ecole nationale des travaux publics de l’Etat, EVS), Christelle MOREL JOURNEL (enseignante-chercheure, Université Jean Monnet Saint-Etienne, EVS), Laurence ROCHER (enseignante-chercheure, Institut d’urbanisme de Lyon, EVS), Éric VILLEMAIN (photographe, chez Nicéphore)

10h40 – 11h00 Restitution artistique 1 – Berthe et le Barbu (chansons)

11h00 – 11h20 Appropriation des scénarios et photographies

11h20 – 11h40 Présentation des 4 scénarios prospectifs
– Ville éco-citoyenne
– Ville populaire et solidaire
– Ville auxiliaire
– Ville créatrice

11h40 – 12h00 Restitution artistique 2 – Amadeus Rocket (improvisation)

12h00 – 12h45 Discussion des scénarios puis échanges avec l’ensemble des participant.e.s

12h45 – 13h00 Ouverture(s)

13h00 Moment convivial – Poursuite des échanges et visite de
l’exposition photographique (Restitution artistique 3)