Publication : Les limites planétaires

Aurélien Boutaud, docteur en sciences de la Terre et de l’environnement, consultant indépendant et chercheur associé à l’UMR 5600 Environnement Ville et société du CNRS et Natacha Gondran, professeur au sein de la composante Mines Saint-Etienne de l’UMR 5600 EVS viennent de publier un ouvrage intitulé « Les limites Planétaires », paru dans la collection Repères des éditions La Découverte.

La question des limites environnementales a traversé les XIXe et XXe siècles sans vraiment parvenir à s’imposer. La donne serait-elle en train de changer en ce début de XXIe siècle ? Face à la multiplication des atteintes portées au « système Terre », la communauté scientifique s’est lancée depuis quelques années dans un projet aussi urgent qu’ambitieux : proposer aux décideurs et au grand public un aperçu des principales variables qui déterminent l’équilibre des écosystèmes à l’échelle planétaire. Au-delà du climat et de la biodiversité, ces travaux abordent également des questions moins connues du grand public, comme le déséquilibre des cycles biogéochimiques, le changement d’affectation des sols, l’introduction de polluants d’origine anthropique dans les écosystèmes ou encore l’acidification des océans. Autant d’enjeux pour lesquels la communauté scientifique essaie aujourd’hui de déterminer des frontières à ne pas dépasser si l’humanité veut éviter les risques d’effondrement.

https://editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Les_limites_plan__taires-9782348046230.html

Privilégiez les librairies indépendantes si vous souhaitez vous procurer ce livre (ou les bibliothèques si vous souhaitez le lire !).

Webinaire sur la prise en compte des ressources minerales en ACV

La composante EVS / EMSE organise un petit wébinaire, le 5 juin, de 10h à 10h30 autour du thème de la prise en compte des ressources minérales dans les indicateurs d’analyse de cycle de vie.

Nada Bendahmane présentera son projet de thèse, qu’elle vient de débuter au sein du CSTB sur le thème « Développement d’indicateurs de pressions sur les ressources minérales dans le secteur du bâtiment ». Jackelyn Thollot, en stage de master financé par le GIS EEDEMS, présentera son projet de stage sur le thème de l’identification des niveaux d’extraction et de consommation des principales ressources minérales utilisées dans le secteur du bâtiment.

Si vous souhaitez assister à ce séminaire, merci d’envoyer un message à gondran@emse.fr pour que le lien du webinaire vous soit envoyé.

.

Séminaire INTER-ATELIER sur la LPPR

Les ateliers de l’UMR EVS s’associent pour ouvrir un espace de parole et de recherche sur la LPPR et ses implications dans la recherche et pour les métiers de la recherche

On reste sur le pont pour débattre ?  Nous sommes nombreuses et nombreux à souhaiter que l’UMR soit aussi un espace de parole et de solidarité. Pour cela, nous proposons un séminaire inter-atelier permettant une réflexion commune et transversale qui dépasse nos spécialisations.

Nous affirmons ainsi à quel point la recherche est plus riche quand elle est collaborative, construite collectivement en respectant les apports des différentes disciplines et des différents métiers, en particulier l’importance des administrateur.rice.s et des ingénieur.e.s essentiels pour mener toute recherche.
Nous affirmons également notre inquiétude face à la difficulté grandissante des jeunes chercheur.e.s à trouver un emploi stable. Soumis à une compétition intensive, nous souhaitons leur ouvrir un espace d’expression de leurs inquiétudes au sein de l’UMR.           
Enfin, nous voudrions analyser l’effet des différentes injonctions sur 1) les charges croissantes des enseignant.e.s-chercheur.e.s, 2) sur leur capacité à assurer une activité de recherche et 3) sur leurs possibilités à travailler dans des conditions favorables.

Quelle contribution pouvons-nous avoir à l’échelle des UMR ? Les 8 ateliers proposent de se rencontrer autour d’un seul séminaire en croisant les différentes questions qui pourraient les animer à ce sujet ! Ensemble et sans compétition !

  1. La LPPR rime-t-elle avec la fin de la liberté et du bien-être des enseignants-chercheurs, chercheurs et des personnels d’appui à la recherche ?
  2. Flux, circulations et carrières : conserver l’énergie de faire la recherche
  3. Métropolisation, concentration, concurrence : la LPPR comme nouvel avatar ?
  4. Quelles ressources pour des recherches indépendantes face aux lobbys et financeurs ?
  5. Pour un environnement non darwinien dans la Recherche
  6. Comment « faire société » dans un modèle de compétition ?
  7. Espaces critiques : « Réformes universitaires, mouvements de contestation syndicale et Résistances des précaires » : en mai 2020, nous accueillons Mathieu Uhel, Université de Caen, pour nous présenter les implications de la fusion des universités dans l’ouest de la France.
  8. Comment un mouvement social se donne à voir spatialement: cartographies contributives et cartographies critiques – réflexions à partir des mouvements sociaux récents

Le séminaire inter-atelier sera programmé courant février-mars afin de nous saisir dès à présent des questionnements partagés dans ce contexte

Séminaire commun UMR5600 / LAET – les déchets ménagers et leur mobilité

Dans le cadre du projet SIMODEM (UMR5600 – LAET, financement IMU), qui porte sur la mobilité des déchets en milieu urbain, nous co-organisons un séminaire d’une demi-journée UMR 5600 EVS (atelier 2) / LAET autour du thème des déchets et de leur mobilité.

Ce séminaire aura lieu, le 20 février 2020, au 18 rue de Chevreul, à Lyon, en salle de la Rotonde (6eme étage).

Du producteur à la valorisation finale : quels enjeux logistiques, environnementaux et sociaux pour les déchets ?

Ce séminaire sera structuré autour de trois interventions :

  • 9h30 – Adrien BEZIAT, postdoctorant au LAET (projet SIMODEM) : déterminants sociaux et démographiques de la production de déchets, modélisation des flux logistiques ;
  • 10h – Jérémy RODRIGUES, postdoctorant EVS (projet SIMODEM) : évaluation environnementale des filières de collecte / traitement des déchets, impacts et bénéfices environnementaux liés à leur valorisation (incinération notamment) ;
  • 10h30 – Antoine FONTAINE, postdoctorant EVS (projet RECUPERTE) / Laurence ROCHER, maître de conférence EVS : enjeux sociaux, économiques, institutionnels autour de la valorisation de la chaleur d’incinération.
  • 11h : échanges et discussions sur les enjeux logistiques, environnementaux et sociaux pour les déchets .

Séminaire de lecture – matérialité et processus de conception – séance du 6 janvier

La prochaine séance du séminaire de lecture « matérialité et changement » aura lieu le 6 Janvier de 16h à 18h en salle 604 au 18 rue Chevreul. Elle sera consacrée à une discussion par Estelle Morle de l’ouvrage « Ingénieurs au quotidien – Ethnographie de l’activité de conception et d’innovation » (2000) réalisé sous la direction de Dominique Vinck.

Cet ouvrage que l’on peut qualifier de « méthodologique », s’intéresse à la « matérialité » des médiations dans les processus de conception. Il défend une posture scientifique pour une ethnographie des techniques établie à partir d’enquêtes de terrain (concept « d’objet intermédiaire ») :

 « Nous évitons de séparer l’univers de la technique et celui du social et d’en faire des ressources explicatives. (…) Il convient de voir comment les choses circulent et se transforment. Il s’agit de qualifier, d’une part, les efforts d’expression et de fixation dans les supports matériels ou humains ; des relations établies entre divers éléments, d’autre part, les efforts de mise en circulation de ces supports, de leur interprétation et appropriation. (…) Il s’agit de voir, à chaque fois, comment ils sont saisis ou rejetés, adoptés et adaptés. » (D. Vinck)

La présentation se concentrera sur deux chapitres de l’ouvrage . (1) Le chapitre X. « les brouillons » (E. Blanco), analyse les différents types de formalismes de médiation, leur ordre d’apparition et leur rôle dans le processus collectif de conception d’un montage d’usinage pour le contournage de pièces en bois pour l’industrie de l’ameublement. (2) Le chapitre VI. « Une culture du prototype » observant le statut spécifique des prototypes dans la conception d’un pulvérisateur de peinture et la relation que les concepteurs entretiennent à ces objets « engageant leur corps ».

En conclusion, Estelle Morle présentera la transposition de cette lecture dans son projet de recherche doctorale et une réflexion à partir d’un cas d’étude portant sur la conception innovante d’une cabane pastorale héliportable, projet de R&D mené par le laboratoire EVS-LAURe de l’ENSAL.

POPSU Territoire Rive de gier forum hors les murs

Samedi 14 décembre de 10h à 13h, MJC de Rive de Gier, 25 av Antoine Marrel

La recherche-action POPSU Territoires (Plateforme d’observation des projets et des stratégies urbaines), soutenue par le PUCA (Plan Urbanisme Construction Architecture – ministère de la Transition écologique et solidaire) et la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, se déploie à Rive de Gier depuis le début de l’année 2019.

La ville de Rive de Gier, qui rassemble un peu plus de 15 000 habitants, est aujourd’hui en situation transitoire. Son passé a été marqué par un développement précoce puis un profond processus de désindustrialisation, fortement déstabilisant pour la société locale. Son avenir est partiellement engagé par des projets multiples (rénovation du centre-ville, requalification de l’entrée Est, etc.), des dynamiques inter-métropolitaines et des initiatives propres à une société ripagérienne entreprenante. Ce processus de transition offre d’incontestables opportunités mais ne va pas sans tensions ni débats sur le futur souhaité.

La recherche-action POPSU-Territoires a tenté de mieux cerner les opportunités et les contraintes à l’oeuvre, par le biais d’un diagnostic approfondi basé sur une démarche artistique et participative. L’équipe de chercheur.e.s et d’artistes propose aujourd’hui de partager son analyse sous la forme de quatre scénarios à
débattre lors du Forum « hors les murs » du 14 décembre, ouvert à tous les habitantes et habitants de Rive de Gier.

Venez débattre ces 4 scénarios prospectifs qui esquissent des avenirs possibles pour Rive de Gier !

Programme
10h00 – 10h20 Accueil – Présentation du programme POPSU Territoire
Jean-Claude CHARVIN, maire de Rive de Gier
Hélène PESKINE, PUCA, secrétaire permanente du PUCA, programme POPSU-Territoire

10h20 – 10h40 Présentation de l’équipe de recherche POPSUT Rive de Gier et de la démarche
Guillaume BALAŸ (musicien, Berthe et le Barbu), François DUCHENE (chercheur, Ecole nationale des travaux publics de l’Etat, EVS), Georges GAY (professeur émérite, Université Jean Monnet Saint-Etienne, EVS), Laetitia LARDET (musicienne, Berthe et le Barbu), Léa MARCHAND (comédienne, Amadeus Rocket), Emmanuel MARTINAIS (chercheur, Ecole nationale des travaux publics de l’Etat, EVS), Christelle MOREL JOURNEL (enseignante-chercheure, Université Jean Monnet Saint-Etienne, EVS), Laurence ROCHER (enseignante-chercheure, Institut d’urbanisme de Lyon, EVS), Éric VILLEMAIN (photographe, chez Nicéphore)

10h40 – 11h00 Restitution artistique 1 – Berthe et le Barbu (chansons)

11h00 – 11h20 Appropriation des scénarios et photographies

11h20 – 11h40 Présentation des 4 scénarios prospectifs
– Ville éco-citoyenne
– Ville populaire et solidaire
– Ville auxiliaire
– Ville créatrice

11h40 – 12h00 Restitution artistique 2 – Amadeus Rocket (improvisation)

12h00 – 12h45 Discussion des scénarios puis échanges avec l’ensemble des participant.e.s

12h45 – 13h00 Ouverture(s)

13h00 Moment convivial – Poursuite des échanges et visite de
l’exposition photographique (Restitution artistique 3)

Compte-rendu de l’atelier « Apports de l’économie circulaire pour répondre aux enjeux de transition industrielle et écologique ». Entretiens Jacques Cartier, Montréal, 4-6 novembre 2019

Plusieurs membres de l’atelier 2 étaient présents à la 32ème édition des Entretiens Jacques Cartier, qui s’est concentrée sur 8 thématiques (santé et sciences de la vie ; énergie et DD ; mobilité territoires et smart cities ; enjeux sociaux et économiques ; finance et affaires juridiques ; numérique et technologie ; entreprenariat ; culture, art, performance).

Plus particulièrement, trois membres de l’atelier 2 (Valérie Laforest, Muriel Maillefert et Gilles Neubert) ont organisé au sein de ces journées, l’atelier « Apports de l’économie circulaire pour répondre aux enjeux de transition industrielle et écologique », dans la thématique « énergie et développement durable ». Cette journée s’est déroulée le 6 novembre de 9h30 à 16h à l’ETS de Montréal sous la houlette principale de Mathias Glaus (ETS Montréal), Valérie Laforest (Mines Saint-Etienne, UMR5600EVS) et Gilles Neubert (emlyon business school, UMR5600EVS). Cet atelier a regroupé 103 inscrits et 9 conférenciers.

La conférence a été organisée sous la forme de trois séquences : des conférences plénières, des ateliers et une table ronde.

Un premier cycle de conférences a présenté des enjeux théoriques et pratiques de l’économie circulaire. Une première conférence a brossé un tableau des enjeux de l’EC en France et dans les pays anglo-saxons (M Maillefert, U.Lyon 3, UMR5600EVS). Une seconde intervention a ensuite montré les résultats d’actions d’EIT dans le cadre d’une structure territoriale québécoise (le CTTEI, J Beaulieu). Enfin, le point de vue d’une structure partenaire d’entreprises menant une stratégie d’économie circulaire a été présenté (D Normandin, Institut EDDEC).

Ce trois points de vue ont permis de montrer différents angles et certains enjeux de l’EC, autant dans sa conception que sa mise en œuvre.

L’après-midi a été consacré à deux ateliers et une table ronde.

Le premier atelier a porté sur la question de la mise en œuvre sur des projets particuliers, puis une méthodologie de détection de synergies a été présentée (V Laforest, EMSE, UMR5600EVS), ainsi qu’un exemple sur le métabolisme énergétique de Saint-Nazaire (A Tanguy, U.Sherbrooke). Pour conclure, M Glaus (ETS) a présenté un autre champ d’analyse, le biomimétisme, qui pourrait inspirer les pratiques d’EC.

Le second atelier s’est positionné à l’échelle des entreprises avec une présentation de plusieurs expériences : celle de TC transcontinental (C D Mathieu Poulin, TC), celle des PME de la Métropole de Montréal (Z Nys, PME MTL) et un cas spécifique de recyclage de vêtements par une entreprise française (G Neubert, emLyon, UMR5600EVS).

La journée a été clôturée par une table ronde (animée par M Maillefert) qui a donné la parole à la salle sur les enjeux soulevés par l’EC : ont été alors évoquées les questions de mise en œuvre, les financements, le rôle de la technologie. Globalement, il est apparu qu’un des enjeux principaux des modèles d’EC était leur potentialité à assurer une transformation structurelle des comportements (des entreprises, des habitants et des décideurs publics), allant au-delà d’une simple adaptation qui ne pouvait (même en présence d’actions plus efficaces sur l’usage des ressources) résoudre la question de la non durabilité des systèmes économiques, notamment en raison des effets rebond.

La journée a ainsi tenté de montrer l’intérêt d’une approche systémique, pluridisciplinaire, multi-acteurs et multi échelles pour faire avancer la durabilité des systèmes économiques et sociaux par des pratiques d’économie circulaire.

Table-ronde du 6 novembre, à Montréal

Séminaire de lecture (2019-2020): « Matérialité et changement »

Un séminaire de lecture est organisé tout au long de l’année universitaire 2019-2020 autour de la thématique « matérialité et changement » au sein de l’Atelier 2. Il se tient sur un cycle mensuel autour de la présentation et la mise en discussion d’auteurs, d’ouvrages ou d’articles. Le sujet de ce séminaire s’appuie sur le constat d’une place croissante accordée au concept de matérialité dans les travaux universitaires et d’une multiplication des sens et définitions qui lui sont attachés. La diversité des disciplines représentées au sein de l’Atelier 2, de nos approches théoriques et des objets étudiés constitue une opportunité pour mettre en discussion ces différentes définitions et créer des liens entre nos différents travaux. Que désignons nous par la « matérialité » ? Au contraire que ne désignons nous pas par ce terme ? Qu’est-ce que le concept apporte à nos recherches, qu’est-ce qu’il nous « fait faire » ? Quelle base théorique retenons-nous lors de nos usages de ce concept ? Quels liens opérons-nous entre le concept de « matérialité » et d’autres concepts centraux de nos recherches (métabolisme, filière, dispositif, agencement…)?

La prochaine séance se tiendra le lundi 2 décembre de 16h à 18h en Salle 604 au 18 rue Chevreul autour d’une présentation de Clément Dillenseger. Il nous propose de réfléchir à la question des « traces » en saisissant la matérialité comme une méthode de recherche en tissant des liens entre trois articles:

Le programme de 2020 est en cours de construction et sera annoncé prochainement. Vous pouvez d’ores et déjà noter les dates des prochaines séances, les lundi 6 janvier, jeudi 6 février et jeudi 5 mars de 16h à 18h en salle 604.

Contact: Antoine Fontaine – antoine.fontaine1@univ-lyon2.fr

 
 

Soutenance de these – Cadre méthodologique pour l’analyse de la valeur durable dans la conception collaborative d’offres innovantes. 28 Novembre. Saint-Etienne

Martha Orellano (UMR 5600 EVS / Mines Saint-Etienne) soutiendra, jeudi 28 novembre,  sa thèse intitulée :

« Cadre méthodologique pour l’analyse de la valeur durable dans la conception collaborative d’offres innovantes »

La soutenance aura lieu le Jeudi 28 novembre 2019 à 9h30 à l’Auditorium de l’emlyon (51 Cours Fauriel, Saint-Étienne).
Vous êtes également conviés au pot de thèse au 6eme étage de l’institut Henri Fayol (Espace Fauriel)  après la soutenance.

Le jury de thèse sera composé de :

  • Tim MCALOONE, DTU, Danemark (Rapporteur)
  • Maria Franca NORESE, Politecnico di Torino, Italie (Rapporteuse)
  • Bernard GRABOT, ENIT Tarbes, France (Examinateur)
  • Lilia GZARA, INP Grenoble, France (Examinatrice)
  • Giuditta PEZZOTTA, University of Bergamo, Italie (Examinatrice)
  • Gilles NEUBERT, emlyon, France (Directeur)
  • Khaled MEDINI, Mines Saint- Étienne, France (Co-encadrant)
  • Christine LAMBEY-CHECCHIN, Université Clermont Auvergne, France (Co-encadrante)
  • Geoffroy BILLOT, EDF, France (Invité)

Résumé :

L’augmentation des pressions environnementales et sociales nécessite l’adoption de pratiques plus durables dans l’industrie. Pour les entreprises, cela se traduit par la prise en compte dans le processus d’innovation de nouveaux critères liés a la création
de valeur durable, dans le sens économique, mais aussi environnementale et sociale.
L’objectif principal de ce travail de thèse est de fournir un cadre méthodologique aux entreprises pour l’intégration de critères axés sur le développement durable dans leurs processus d’innovation. La contribution de cette thèse est triple. Tout d’abord, un cadre permettant de conceptualiser la valeur créée par une innovation est proposé. Ce cadre s’appuie sur cinq dimensions de la valeur : les trois dimensions du développement durable, économique, environnementale, sociale, auxquelles s’ajoutent deux dimensions,
relationnelle et fonctionnelle. Deuxièmement, une approche de modélisation des systèmes est adoptée pour analyser le processus d’alignement entre les attentes des clients en termes de création de valeur et les alternatives possibles en termes de propositions de valeur par les fournisseurs. Enfin, compte tenu de la diversité des parties prenantes impliquées et du caractère multidimensionnelle de la valeur durable, une approche d’aide à la décision multicritères et multi-acteurs est adoptée pour évaluer les alternatives réalisables au regard des objectifs de création de valeur. Le cadre propose est alors appliqué à la transformation du système de fourniture de vêtements de sécurité aux employés d’une grande entreprise française (EDF).

Soutenance de thèse. La circulation des marchandises dans la Copperbelt d’Afrique Australe. Hélène Blaszkiewicz. 15 novembre 2019 à Lyon

Hélène Blaszkiewicz soutiendra sa thèse, intitulée « Économie politique des circulations de marchandises transfrontalières en Afrique australe. Les régimes de circulations dans les Copperbelts »

le 15 novembre 2019, 14h

Salle 410 de la MILC,

35 rue Raulin, 69007 Lyon

Jury
Karine Bennafla, directrice de thèse (Université Lyon 3)
Giorgio Blundo, rapporteur (EHESS et IRD)
Romain Garcier, examinateur (ENS de Lyon)
Béatrice Hibou, rapporteure (CNRS)
Sylvy Jaglin, examinatrice (Université Paris Est)
Benjamin Rubbers, examinateur (Université de Liège)

Cette thèse analyse les circulations commerciales transfrontalières grâce au concept de régimes de circulations. Les régimes sont des articulations durables d’idéologies, de politiques, d’acteurs, d’infrastructures matérielles et immatérielles, des éléments sociaux et techniques qui permettent ou empêchent les circulations des marchandises. Basé sur une méthode ethnographique menée dans les Copperbelts (Zambie et République démocratique du Congo), ce travail a permis de caractériser trois régimes de circulations :

le régime de direction assistée, fondé sur un ensemble de technologies et de valeurs partagées qui permettent aux marchandises d’être déplacées rapidement ; la vitesse représentant la valeur positive principale que les acteurs mobilisent. Ce régime se base sur des infrastructures extraverties dont le schéma principal date de la colonisation européenne en Afrique australe.

le régime de roue de secours se déploie quant à lui en contexte d’urgence fiscale, devenu permanent avec l’application des politiques néolibérales. Ce régime est basé sur des infrastructures au rôle ambigu, à travers lesquelles le gouvernement tente de trouver un équilibre entre la promotion du libre-échange, qu’il se doit de respecter au vu de ses engagements internationaux, et le développement de politiques néo-mercantilistes.

le régime hors-piste se distingue, lui, par sa modularité : ses caractéristiques rendent ardues sa détection et sa comptabilisation pour les infrastructures classiques de contrôle. Les circulations bénéficient de ce fait d’une plus grande flexibilité dans leur utilisation des routes, et peuvent contribuer à la réorganisation de l’espace du commerce par l’utilisation pionnière de nouveaux itinéraires.

La catégorisation par régime permet d’analyser plus spécifiquement l’utilisation différenciée du réseau d’infrastructures créé pendant la colonisation pour faciliter l’exportation toujours plus rapide de minerais, ainsi que le rôle des acteurs publics et privés dans la bureaucratisation du commerce.

Apports de l’économie circulaire pour répondre aux enjeux de transition industrielle et écologique.

Dans le cadre des 32ème Entretiens Jacques Cartier : le rendez-vous France x Québec – #EJC2019 – Énergies et développement durables, des collègues de l’atelier 2 organisent un séminaire sur les apports de l’économie circulaire pour répondre aux enjeux de transition industrielle et écologique.

MERCREDI 6 NOVEMBRE
École de technologie supérieure, 1100, rue Notre-Dame Ouest, Montréal (Qc) H3C 1K3

Organisateurs : Mines Saint-Etienne /UMR5600EVS, ETS de Montréal et EMLyon

Le programme et les détails peuvent être retrouvés à l’adresse suivante :

https://www.centrejacquescartier.com/les-entretiens/details/entretien/apport-de-leconomie-circulaire-pour-repondre-aux-enjeux-de-transition-industrielle-et-ecologiq/

Nous aurons notamment les interventions de trois personnes de l’atelier 2 de l’UMR 5600 :

Muriel Maillefert (muriel.maillefert@univ-lyon3.fr), Valérie Laforest (laforest@emse.fr) et Gilles Neubert.

Soutenance de thèse de Laura Palacios-Argüello, Mines Saint-Etienne – mercredi 17 juillet :

Characterization and assessment of distribution schemes for food supply and distribution systems considering environmentally sensitive demand

La soutenance de thèse de Laura palacios-Argüellos, aura lieu le Mercredi 17 juillet 2019 à 10h00 au 158 Cours Fauriel (Amphi F1), à Saint-Etienne.

Résumé : 

Cette thèse questionne la façon dont les exigences de la demande de produits écoresponsables peuvent influencer la configuration de la distribution de l’approvisionnement alimentaire. En d’autres termes, elle interroge la configuration des systèmes alimentaires urbains pour satisfaire une demande de produits alimentaires écoresponsables. Par conséquent, son objectif est d’explorer comment estimer la relation entre une demande écoresponsable et une configuration de distribution alimentaire en tenant compte des enjeux économiques et environnementaux.

La thèse compile trois phases : (1) demande alimentaire écoresponsable : identifier les critères de qualité environnementale du produit qui ont un impact sur sa demande et comment les caractéristiques de cette demande peuvent être utilisées pour décrire les exigences des systèmes logistiques pour une distribution durable. (2) Configuration de la chaîne d’approvisionnement alimentaire : compte tenu de ces nouvelles exigences, cette phase vise à décrire, à partir de la littérature, les stratégies de la chaîne d’approvisionnement alimentaire qui permettent d’atteindre une distribution durable, et analyser l’impact de ces stratégies sur les décisions logistiques dans la chaîne d’approvisionnement. (3) évaluation de la chaîne d’approvisionnement alimentaire : Identifier et construire des indicateurs économiques et environnementaux que représentent les impacts générés dans la configuration des systèmes de distribution alimentaire proposés.

Les résultats permettent de formuler une proposition de cadre afin d’identifier et quantifier les changements dans le système actuel de distribution alimentaire (dans une logique d’évaluation de scénario avant-après). Ce cadre comprend : i) les décisions logistiques à prendre en compte dans le système de distribution aux niveaux stratégique et tactique. ii) la caractérisation du système alimentaire pour définir une situation initiale (parties prenantes, caractérisation de l’offre et de la demande) et l’estimation de l’offre et de la demande ; iii) l’élaboration de scénarios pour réaliser des tests ; et iv) l’évaluation de scénarios pour identifier et évaluer les impacts économiques et environnementaux du système de distribution alimentaire.

 

Abstract : 

This thesis addresses the research question of how demand requirements for eco-responsible and local products may impact the food supply distribution configuration. In other words, how to configure urban food systems to satisfy a demand for eco-responsible food products. Therefore, the purpose of this research is to explore how to estimate the relationship between a demand for eco-responsible and food distribution configuration considering economic and environmental issues.

The thesis is a compilation of three phases:
• Eco-responsible food demand: It seeks to identify the product’s environmental quality

criteria that impact product demand and how these demand’s characteristics can be

used to describe the requirements of logistic schemes for sustainable distribution.
• Food supply chain configuration: Considering these new requirements, this phase aims to describe the food supply chain strategies that achieve a sustainable food distribution addressed in the literature, and to analyse how these strategies identified

impact logistic decisions in the supply chain.
• Food supply chain assessment: It attempts to analyse the estimation of economic and

environmental indicators that may represent the impacts generated in the configuration of the different food distribution schemes proposed.

The results highlight a framework proposal, aiming to understand how changes in a current food distribution system can be identified and quantified (in a logic of before-after scenario assessment). This framework includes: (i) Logistic decisions to be considered in the distribution system at the strategic and tactical level. (ii) Food system characterization to define an initial situation (stakeholders, demand and supply characterization), and the demand and supply estimation; (iii) Scenario construction to analyse scenarios to be tested; and (iv) Scenario assessment to identify and assess economic and environmental impacts of the food distribution system, including tests and expert feedback to validate the scenarios proposed.

Séminaire annuel sur le terrain à Rive-de-GIer

21 juin 2019 – Salle Aragon de la Médiathèque, 10 square Marcel Paul – Rive-de-Gier

Cette année, quatre thématiques sont au programme du séminaire annuel sur le terrain de l’atelier 2 : les sols, les déchets et l’environnement, l’habiter dans les lotissements des coteaux et, pour finir, la (dé)couverture du Gier que nous évoquerons lors d’une visite de la voûte qui couvre la rivière au droit du centre-ville.

L’entrée du Gier souterrain (photo Thierry Egger)

9h30-10h00 – Accueil café

10h00-11h15 – Les sols

Flux et circulation sur le crassier de Châteauneuf – Michel Depeyre (EVS-ISTHME) et Cyrille Conord (EVS-ISTHME)

Les terres des villes. Proposition de recherche pluridisciplinaire sur les terroirs et les sols urbains – Jean Sébastien Poncet (designer) et Christelle Morel Journel (EVS-ISTHME)

11h15-12h30 – Les déchets et l’environnement

Présentation du plan propreté de la ville de Rive-de-Gier – Hugues Chalet (Directeur Général des Services)

Retour sur quelques observations réalisées dans la cadre de la recherche-action POPSU Territoires Rive-de-Gier – Fanny Verrax (Chercheuse indépendante) et Emmanuel Martinais (EVS-RIVES)

12h30-13h00 – Les lotissements des coteaux

L’habiter dans les lotissements de La Marianne et des Côteaux des Bruyères de Rive-de-Gier – Flora Lecomte (ENS Lyon)

13h00-15h00 – Déjeuner 

15h00-16h30 – Visite du Gier souterrain en compagnie de Catherine Morellon (archiviste municipale, Ville de Rive-de-Gier).

Pour cette visite, il est recommandé de prévoir des bottes et une lampe.

Inscription auprès de emmanuel.martinais@entpe.fr avant le 14 juin

La Nouvelle-Calédonie face à ses déchets

27 mai 2019. Lieu : Salle André Frossard, Maison des Sciences de l’Homme, 14 av Berthelot

10h-12h30       Les déchets en Nouvelle-Calédonie : des circulations heurtées. 

Restitution du travail de terrain mené dans le cadre du projet Déchets et territoires périphériques (MSH LSE, AAP 2017, fonds IDEXLYON) Romain Garcier (EVS), Nathalie Ortar (LAET), Gilles Pestana (Université de Nouvelle-Calédonie), Laurence Rocher (EVS)

Discutant : Vincent Geronimi (CEMOTEV)

14-17h               Insularité, déchets et enjeux socio-environnementaux : regards croisés

Evaluer l’impact minier : enjeux scientifiques, sociaux, paysagers. Restitution d’études hydro-géomorphologiques à Thio, Oldrich Navratil (EVS)

Metabolic Rift in Canada’s Arctic: Reflections on Waste Colonialism, Myra Hird (Queens University, Ontario)

Intérêts et limites de l’approche métabolique insulaire. Réflexion à partir des cas de Fidji, Anjouan, Nouvelle-Calédonie, Jean-Baptiste Bahers (ESO)

Contact : laurence.rocher@univ-lyon2.fr

Matières, énergie, déchets, territoires – flux et circulations

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search