Tous les articles par ngondran

Séminaire commun UMR5600 / LAET – les déchets ménagers et leur mobilité

Dans le cadre du projet SIMODEM (UMR5600 – LAET, financement IMU), qui porte sur la mobilité des déchets en milieu urbain, nous co-organisons un séminaire d’une demi-journée UMR 5600 EVS (atelier 2) / LAET autour du thème des déchets et de leur mobilité.

Ce séminaire aura lieu, le 20 février 2020, au 18 rue de Chevreul, à Lyon, en salle de la Rotonde (6eme étage).

Du producteur à la valorisation finale : quels enjeux logistiques, environnementaux et sociaux pour les déchets ?

Ce séminaire sera structuré autour de trois interventions :

  • 9h30 – Adrien BEZIAT, postdoctorant au LAET (projet SIMODEM) : déterminants sociaux et démographiques de la production de déchets, modélisation des flux logistiques ;
  • 10h – Jérémy RODRIGUES, postdoctorant EVS (projet SIMODEM) : évaluation environnementale des filières de collecte / traitement des déchets, impacts et bénéfices environnementaux liés à leur valorisation (incinération notamment) ;
  • 10h30 – Antoine FONTAINE, postdoctorant EVS (projet RECUPERTE) / Laurence ROCHER, maître de conférence EVS : enjeux sociaux, économiques, institutionnels autour de la valorisation de la chaleur d’incinération.
  • 11h : échanges et discussions sur les enjeux logistiques, environnementaux et sociaux pour les déchets .

Compte-rendu de l’atelier « Apports de l’économie circulaire pour répondre aux enjeux de transition industrielle et écologique ». Entretiens Jacques Cartier, Montréal, 4-6 novembre 2019

Plusieurs membres de l’atelier 2 étaient présents à la 32ème édition des Entretiens Jacques Cartier, qui s’est concentrée sur 8 thématiques (santé et sciences de la vie ; énergie et DD ; mobilité territoires et smart cities ; enjeux sociaux et économiques ; finance et affaires juridiques ; numérique et technologie ; entreprenariat ; culture, art, performance).

Plus particulièrement, trois membres de l’atelier 2 (Valérie Laforest, Muriel Maillefert et Gilles Neubert) ont organisé au sein de ces journées, l’atelier « Apports de l’économie circulaire pour répondre aux enjeux de transition industrielle et écologique », dans la thématique « énergie et développement durable ». Cette journée s’est déroulée le 6 novembre de 9h30 à 16h à l’ETS de Montréal sous la houlette principale de Mathias Glaus (ETS Montréal), Valérie Laforest (Mines Saint-Etienne, UMR5600EVS) et Gilles Neubert (emlyon business school, UMR5600EVS). Cet atelier a regroupé 103 inscrits et 9 conférenciers.

La conférence a été organisée sous la forme de trois séquences : des conférences plénières, des ateliers et une table ronde.

Un premier cycle de conférences a présenté des enjeux théoriques et pratiques de l’économie circulaire. Une première conférence a brossé un tableau des enjeux de l’EC en France et dans les pays anglo-saxons (M Maillefert, U.Lyon 3, UMR5600EVS). Une seconde intervention a ensuite montré les résultats d’actions d’EIT dans le cadre d’une structure territoriale québécoise (le CTTEI, J Beaulieu). Enfin, le point de vue d’une structure partenaire d’entreprises menant une stratégie d’économie circulaire a été présenté (D Normandin, Institut EDDEC).

Ce trois points de vue ont permis de montrer différents angles et certains enjeux de l’EC, autant dans sa conception que sa mise en œuvre.

L’après-midi a été consacré à deux ateliers et une table ronde.

Le premier atelier a porté sur la question de la mise en œuvre sur des projets particuliers, puis une méthodologie de détection de synergies a été présentée (V Laforest, EMSE, UMR5600EVS), ainsi qu’un exemple sur le métabolisme énergétique de Saint-Nazaire (A Tanguy, U.Sherbrooke). Pour conclure, M Glaus (ETS) a présenté un autre champ d’analyse, le biomimétisme, qui pourrait inspirer les pratiques d’EC.

Le second atelier s’est positionné à l’échelle des entreprises avec une présentation de plusieurs expériences : celle de TC transcontinental (C D Mathieu Poulin, TC), celle des PME de la Métropole de Montréal (Z Nys, PME MTL) et un cas spécifique de recyclage de vêtements par une entreprise française (G Neubert, emLyon, UMR5600EVS).

La journée a été clôturée par une table ronde (animée par M Maillefert) qui a donné la parole à la salle sur les enjeux soulevés par l’EC : ont été alors évoquées les questions de mise en œuvre, les financements, le rôle de la technologie. Globalement, il est apparu qu’un des enjeux principaux des modèles d’EC était leur potentialité à assurer une transformation structurelle des comportements (des entreprises, des habitants et des décideurs publics), allant au-delà d’une simple adaptation qui ne pouvait (même en présence d’actions plus efficaces sur l’usage des ressources) résoudre la question de la non durabilité des systèmes économiques, notamment en raison des effets rebond.

La journée a ainsi tenté de montrer l’intérêt d’une approche systémique, pluridisciplinaire, multi-acteurs et multi échelles pour faire avancer la durabilité des systèmes économiques et sociaux par des pratiques d’économie circulaire.

Table-ronde du 6 novembre, à Montréal

Soutenance de these – Cadre méthodologique pour l’analyse de la valeur durable dans la conception collaborative d’offres innovantes. 28 Novembre. Saint-Etienne

Martha Orellano (UMR 5600 EVS / Mines Saint-Etienne) soutiendra, jeudi 28 novembre,  sa thèse intitulée :

“Cadre méthodologique pour l’analyse de la valeur durable dans la conception collaborative d’offres innovantes”

La soutenance aura lieu le Jeudi 28 novembre 2019 à 9h30 à l’Auditorium de l’emlyon (51 Cours Fauriel, Saint-Étienne).
Vous êtes également conviés au pot de thèse au 6eme étage de l’institut Henri Fayol (Espace Fauriel)  après la soutenance.

Le jury de thèse sera composé de :

  • Tim MCALOONE, DTU, Danemark (Rapporteur)
  • Maria Franca NORESE, Politecnico di Torino, Italie (Rapporteuse)
  • Bernard GRABOT, ENIT Tarbes, France (Examinateur)
  • Lilia GZARA, INP Grenoble, France (Examinatrice)
  • Giuditta PEZZOTTA, University of Bergamo, Italie (Examinatrice)
  • Gilles NEUBERT, emlyon, France (Directeur)
  • Khaled MEDINI, Mines Saint- Étienne, France (Co-encadrant)
  • Christine LAMBEY-CHECCHIN, Université Clermont Auvergne, France (Co-encadrante)
  • Geoffroy BILLOT, EDF, France (Invité)

Résumé :

L’augmentation des pressions environnementales et sociales nécessite l’adoption de pratiques plus durables dans l’industrie. Pour les entreprises, cela se traduit par la prise en compte dans le processus d’innovation de nouveaux critères liés a la création
de valeur durable, dans le sens économique, mais aussi environnementale et sociale.
L’objectif principal de ce travail de thèse est de fournir un cadre méthodologique aux entreprises pour l’intégration de critères axés sur le développement durable dans leurs processus d’innovation. La contribution de cette thèse est triple. Tout d’abord, un cadre permettant de conceptualiser la valeur créée par une innovation est proposé. Ce cadre s’appuie sur cinq dimensions de la valeur : les trois dimensions du développement durable, économique, environnementale, sociale, auxquelles s’ajoutent deux dimensions,
relationnelle et fonctionnelle. Deuxièmement, une approche de modélisation des systèmes est adoptée pour analyser le processus d’alignement entre les attentes des clients en termes de création de valeur et les alternatives possibles en termes de propositions de valeur par les fournisseurs. Enfin, compte tenu de la diversité des parties prenantes impliquées et du caractère multidimensionnelle de la valeur durable, une approche d’aide à la décision multicritères et multi-acteurs est adoptée pour évaluer les alternatives réalisables au regard des objectifs de création de valeur. Le cadre propose est alors appliqué à la transformation du système de fourniture de vêtements de sécurité aux employés d’une grande entreprise française (EDF).

Apports de l’économie circulaire pour répondre aux enjeux de transition industrielle et écologique.

Dans le cadre des 32ème Entretiens Jacques Cartier : le rendez-vous France x Québec – #EJC2019 – Énergies et développement durables, des collègues de l’atelier 2 organisent un séminaire sur les apports de l’économie circulaire pour répondre aux enjeux de transition industrielle et écologique.

MERCREDI 6 NOVEMBRE
École de technologie supérieure, 1100, rue Notre-Dame Ouest, Montréal (Qc) H3C 1K3

Organisateurs : Mines Saint-Etienne /UMR5600EVS, ETS de Montréal et EMLyon

Le programme et les détails peuvent être retrouvés à l’adresse suivante :

https://www.centrejacquescartier.com/les-entretiens/details/entretien/apport-de-leconomie-circulaire-pour-repondre-aux-enjeux-de-transition-industrielle-et-ecologiq/

Nous aurons notamment les interventions de trois personnes de l’atelier 2 de l’UMR 5600 :

Muriel Maillefert (muriel.maillefert@univ-lyon3.fr), Valérie Laforest (laforest@emse.fr) et Gilles Neubert.

Soutenance de thèse de Laura Palacios-Argüello, Mines Saint-Etienne – mercredi 17 juillet :

Characterization and assessment of distribution schemes for food supply and distribution systems considering environmentally sensitive demand

La soutenance de thèse de Laura palacios-Argüellos, aura lieu le Mercredi 17 juillet 2019 à 10h00 au 158 Cours Fauriel (Amphi F1), à Saint-Etienne.

Résumé : 

Cette thèse questionne la façon dont les exigences de la demande de produits écoresponsables peuvent influencer la configuration de la distribution de l’approvisionnement alimentaire. En d’autres termes, elle interroge la configuration des systèmes alimentaires urbains pour satisfaire une demande de produits alimentaires écoresponsables. Par conséquent, son objectif est d’explorer comment estimer la relation entre une demande écoresponsable et une configuration de distribution alimentaire en tenant compte des enjeux économiques et environnementaux.

La thèse compile trois phases : (1) demande alimentaire écoresponsable : identifier les critères de qualité environnementale du produit qui ont un impact sur sa demande et comment les caractéristiques de cette demande peuvent être utilisées pour décrire les exigences des systèmes logistiques pour une distribution durable. (2) Configuration de la chaîne d’approvisionnement alimentaire : compte tenu de ces nouvelles exigences, cette phase vise à décrire, à partir de la littérature, les stratégies de la chaîne d’approvisionnement alimentaire qui permettent d’atteindre une distribution durable, et analyser l’impact de ces stratégies sur les décisions logistiques dans la chaîne d’approvisionnement. (3) évaluation de la chaîne d’approvisionnement alimentaire : Identifier et construire des indicateurs économiques et environnementaux que représentent les impacts générés dans la configuration des systèmes de distribution alimentaire proposés.

Les résultats permettent de formuler une proposition de cadre afin d’identifier et quantifier les changements dans le système actuel de distribution alimentaire (dans une logique d’évaluation de scénario avant-après). Ce cadre comprend : i) les décisions logistiques à prendre en compte dans le système de distribution aux niveaux stratégique et tactique. ii) la caractérisation du système alimentaire pour définir une situation initiale (parties prenantes, caractérisation de l’offre et de la demande) et l’estimation de l’offre et de la demande ; iii) l’élaboration de scénarios pour réaliser des tests ; et iv) l’évaluation de scénarios pour identifier et évaluer les impacts économiques et environnementaux du système de distribution alimentaire.

 

Abstract : 

This thesis addresses the research question of how demand requirements for eco-responsible and local products may impact the food supply distribution configuration. In other words, how to configure urban food systems to satisfy a demand for eco-responsible food products. Therefore, the purpose of this research is to explore how to estimate the relationship between a demand for eco-responsible and food distribution configuration considering economic and environmental issues.

The thesis is a compilation of three phases:
• Eco-responsible food demand: It seeks to identify the product’s environmental quality

criteria that impact product demand and how these demand’s characteristics can be

used to describe the requirements of logistic schemes for sustainable distribution.
• Food supply chain configuration: Considering these new requirements, this phase aims to describe the food supply chain strategies that achieve a sustainable food distribution addressed in the literature, and to analyse how these strategies identified

impact logistic decisions in the supply chain.
• Food supply chain assessment: It attempts to analyse the estimation of economic and

environmental indicators that may represent the impacts generated in the configuration of the different food distribution schemes proposed.

The results highlight a framework proposal, aiming to understand how changes in a current food distribution system can be identified and quantified (in a logic of before-after scenario assessment). This framework includes: (i) Logistic decisions to be considered in the distribution system at the strategic and tactical level. (ii) Food system characterization to define an initial situation (stakeholders, demand and supply characterization), and the demand and supply estimation; (iii) Scenario construction to analyse scenarios to be tested; and (iv) Scenario assessment to identify and assess economic and environmental impacts of the food distribution system, including tests and expert feedback to validate the scenarios proposed.

Séminaire doctoral : LES FRONTIERES DE LA FINANCIARISATION URBAINE

Lyon, 20 et 21 mai 2019

Notre collègue Lucia Shimbo, professeur à l’Institut d’architecture et d’urbanisme de l’Université de São Paulo (IAU / USP – Brésil) et actuellement à Lyon (et active au sein de l’atelier 2), dans le cadre du  Collegium de Lyon, grâce à la Chaire financée par la Métropole de Lyon et le programme d’Investissements d’avenir au titre du Laboratoire d’excellence RFIEA+ organise un séminaire doctoral. Ce Séminaire vise à alimenter la réflexion sur les recompositions de la financiarisation des espaces urbains et de leur gouvernance dans le cadre des recherches passées, en cours et à venir, conduites par des chercheurs de quatre pays différents (France, États-Unis, Brésil et Suisse). Organisé sous forme d’un atelier doctoral et d’une matinée de conférences d’invités internationaux, il est labellisé par l’ED 483.

Démolition d’une favela à São Paulo (Brésil). Marcelo Min / Revista Epoca

20 mai – lundi,
14h30 à 17h00

salle D010 – ENTPE (3 rue Maurice Audin, Vaulx-en-Velin)

L’atelier vise à discuter un ensemble de recherches doctorales menées dans le laboratoire de recherche interdisciplinaire Espace, ville, société (EVS-RIVES) et qui dialoguent avec les théories relatives à la financiarisation de la production urbaine.

Langue de travail : Français

Discutant : Ludovic Halbert (Université Paris-Est)

  1. Huana Carvalho : La « fonciarisation » d’un bailleur social en France 
  2. Bruno Loustalet : Le régime périurbain en face de la financiarisation des aménagements résidentiels et productifs
  3. Yasser Wahyuddin : « Smart City » : une production urbaine contemporaine contre la doxa urbanistique ?
  4. Victor Villain : L’espace social des professionnels de la construction en terre crue en France

21 mai – mardi,
9h à 12h00 ,
salle Marc Bloch – Maison des sciences de l’homme, MSH (14 Avenue Berthelot, Lyon)

La matinée de conférences vise à rendre accessible et discuter les travaux de chercheur.se.s internationalement reconnu.e.s sur le processus de financiarisation de la production urbaine.

Langue de travail : anglais

9h à 11h :

  1. Rachel Weber et Philip Ashton (University of Illinois in Chicago)

The Sell-Off City: Embedding Finance and Real Estate in Statecraft

  • Thierry Theurillat (HEG-Arc Neuchâtel) et Olivier Crevoisier (Université de Neuchâtel) 

The negotiated city and the financialized urban value

  • Lucia Shimbo (Collegium de Lyon, Universidade de São Paulo) et Fabrice Bardet (Université de Lyon)

How French developers resisted to the colonization of financialized numbers

11h à 12h : Débat animé par Antoine Guironnet (Université Paris-Est)

Soutenance de thèse sur mobilité et évaluation environnementale

Cyrille François soutiendra sa thèse sur le sujet de l’Évaluation Environnementale Stratégique de la mobilité quotidienne des personnes d’une aire urbaine : Couplage entre modèle Transport-Urbanisme et Analyse de Cycle de Vie, le 2 avril 2019, à 14h , à l’ENTPE à Vaulx-en-Velin.

RESUME :

                Cette thèse a pour objectif de développer une méthodologie d’évaluation environnementale de la mobilité quotidienne des personnes en prenant en compte ses dimensions sociales et spatiales mais également technologiques. La circulation des personnes, comme celle des marchandises, s’est énormément développée ces dernières décennies. L’automobile s’est imposée comme le mode de transport dominant, alimentant de nombreuses controverses du fait de son impact sur l’environnement ainsi que sur l’aménagement du territoire, les modes de vie, l’économie … L’évaluation environnementale de la mobilité quotidienne de personnes nécessite donc une approche intégrée représentant le système de transport, mais aussi le système urbain dans lequel elle s’insère.

            Pour ce faire, cette thèse propose une méthodologie reposant sur deux outils développés dans deux champs disciplinaires distincts, l’aménagement du territoire et les sciences de l’environnement, avec la modélisation des interactions transport-urbanisme et l’Analyse du Cycle de Vie. Couplés, ces outils permettent de représenter l’ensemble des processus technologiques impliqués pour la mobilité quotidienne ainsi que les différentes interactions entre les acteurs et les territoires.             Tout au long de cette thèse, le cadre d’évaluation adopté est stratégique, s’intéressant aux mobilités réalisées au sein d’un territoire étendu à travers des indicateurs environnementaux globaux et locaux ainsi qu’aux différentes alternatives envisageables à moyen et long termes. La deuxième partie de la thèse met en œuvre la méthode SIMBAD-ACV, reposant sur le couplage entre un modèle LUTI existant, SIMBAD, et une ACV pour évaluer les impacts environnementaux de la mobilité quotidienne des habitants de l’aire urbaine de Lyon. Cette application a pour but d’illustrer la capacité d’analyse de la méthodologie à travers, d’une part, une approche multicritère et désagrégée au niveau des ménages et des territoires et, d’autre part, en estimant les impacts de scénarios contrastés représentant des alternatives variées. Finalement, grâce à la méthode SIMBAD-ACV, les effets sur les impacts environnementaux associés à la mobilité des paramètres technologiques, de la forme urbaine et des caractéristiques socio-économiques ont pu être comparés et discutés

Les membres du jury seront :

Jean-Philippe ANTONI , professeur, Université de Bourgogne Franche-Comté

Adélaïde FERAILLE-FRESNET, chercheure, ENPC

Michel ANDRE, directeur de recherche, IFSTTAR

Florence PAULHIAC, professeure, Université du Québec à Montréal

Natacha GONDRAN, maître assistante, ENMSE, Co-Directrice de thèse

Jean-Pierre NICOLAS, chargé de recherche, CNRS, Université de Lyon, Co-directeur de thèse

Niveaux d’émissions de GES par habitant associés au scénario mobilité verte

Séminaire atelier 2 : 1er février 2019

Evaluations immobilières financières et qualités des territoires

Vendredi 1er février 2019, à 14h

En salle 604, dans les locaux de l’UMR 5600 EVS, 18 rue Chevreul, 69007 LYON

Séminaire de l’atelier 2 sur le thème “Evaluations immobilières financières et qualités des territoires”

14 à 15h: présentation de Lucia Shimbo (IAU / USP – Brésil)et de Fabrice Bardet (UMR 5600 EVS / ENTPE)sur le thème des évaluations immobilières et financières et le lien de ces évaluations avec la qualité des territoires.

15 à 16h: discussions autour du sujet présenté.

Nous accueillerons à cette occasion Lucia Shimbo, professeur à l’Institut d’architecture et d’urbanisme de l’Université de São Paulo (IAU / USP – Brésil).

Lucia Shimbo est diplômée d’un master et d’un doctorat en architecture et urbanisme de l’Université de São Paulo (USP – Brésil). Elle a publié 8 articles dans des revues à comité de lecture, 3 livres complets et 13 chapitres de livres sur des questions liées aux politiques du logement, à la production de l’espace urbain et au marché immobilier.

Elle effectue actuellement un séjour d’un an en France dans le cadre du  Collegium de Lyon, grâce à la Chaire financée par la Métropole de Lyon et le programme d’Investissements d’avenir au titre du Laboratoire d’excellence RFIEA+.

2èmes Rencontres Scientifiques Réhabilitation et valorisation des sites et sols pollués

29 & 30 Octobre 2018

 L’ENISE organise, en étroite collaboration avec les “Groupements d’Intérêt Scientifique” (GIS) “redéploiement Post-Industriel Loire Territoires Urbains” (PILoT) et “Évaluation Environnementale des Déchets, Effluents, Matériaux, sédiments et Sols pollués” (EEDEMS), auquel appartiennent certains membres de l’atelier 2 de l’UMR 5600 EVS, ses 2èmes rencontres scientifiques sous la forme d’un Workshop consacré à la “Réhabilitation et la Valorisation des Sites et Sols pollués” (RV2S) les 29 et 30 octobre 2018.

Les communications orales acceptées seront publiées dans un numéro spécial du journal: Déchets, Sciences & Techniques (DST).

certaines communications peuvent encore être soumises. Plus d’informations sur https://rvss.sciencesconf.org/

SÉMINAIRE N°3 – 1er DÉCEMBRE 2017. RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES

Séminaire de l’atelier 2 de l’UMR 5600 Environnement Ville Société / Institut Fayol de Mines Saint-Etienne

1er décembre 2017, Mines Saint-Etienne, Espace Fauriel, Amphi A022

Responsabilité sociétale des entreprises : quelle méthode de comptabilité et quelles contributions des entreprises à la conservation de la biodiversité ?

9h30 – 11h 30 : quelle comptabilité pour le développement durable ? Présentation de la méthode CARE puis échanges avec Jacques Richard*, professeur émérite à l’Université Paris Dauphine

13h30 -16h30 : « Responsabilité sociétale : quelles contributions des entreprises à la conservation de la biodiversité ? » Soutenance de thèse d’Anastasia Wolff (AgroParisTech, Mines Saint-Etienne)

ESPACE FAURIEL A ST ETIENNE

Présentation du séminaire de la matinée

La méthode CARE a pour objectif d’éviter le clivage entre la gestion financière et la gestion environnementale et sociale. Elle prend pour base la comptabilité en coûts historiques et vise à estimer les coûts de maintien et de restauration des fonctions environnementales sous la contrainte que les trois capitaux – financier, naturel et humain, – soient conservés séparément et non globalement. Ce modèle est basé sur l’idée que l’organisation est tenue de « réparer » la dégradation des capitaux (financier, humain et naturel) dont elle est responsable (Rambaud et Richard, 2013).

* Jacques Richard est professeur de gestion à l’université Paris-Dauphine, Expert-Comptable et Commissaire aux comptes associé au Groupe Alpha spécialisé dans l’aide aux comités d’entreprise, il est membre du Conseil National de la Comptabilité et du Comité de la Réglementation Comptable. Auteur ou coauteur de plus d’une trentaine d’ouvrages, il a publié des livres en Anglais, Allemand,Russe, Japonais, Suisse, Français ; il est notamment l’auteur de Comptabilité Générale (Dunod) qui en est à sa 8ème édition et coauteur de The International Encyclopaedia of Management (Routledge) ainsi que de Comptabilité et développement durable (Economica)

 

Présentation de la Soutenance de thèse de l’après-midi

« Responsabilité sociétale : quelles contributions des entreprises à la conservation de la biodiversité ? »

Le jury de thèse sera composé de :
Nathalie FRASCARIA-LACOSTE, AgroParistech  (Rapporteure)
Pere FULLANA i PALMER, ESCI-UPF  (Rapporteur)
Dominique BOURG, Université de Lausanne (Examinateur)
Audrey COREAU, Agence française pour la biodiversité  (Examinatrice)
Jacques RICHARD, Université Paris Dauphine (Examinateur)
Christian BRODHAG, Mines Saint-Etienne (Directeur de thèse)
Natacha GONDRAN, Mines Saint-Etienne (Co-directrice de thèse)

Résumé :
Alors que nous faisons face à une crise biologique majeure, acteurs institutionnel et ONGs exhortent les entreprises à s’engager pour enrayer cette érosion écologique. L’objectif de la thèse est d’analyser, évaluer et faire évoluer la contribution potentielle des entreprises à la conservation de la biodiversité dans le cadre de leur responsabilité sociétale (RSE).
Un cadre d’analyse est développé pour évaluer la prise en charge par une entreprise de ses responsabilités écologiques en termes de moyens – les initiatives RSE a priori favorables à la biodiversité mises en œuvre – et de résultats – la compatibilité des activités de l’entreprise avec la conservation de la biodiversité. Après avoir caractérisé les initiatives RSE à partir de l’étude de cas des engagements d’entreprises endossés comme contributions à la Stratégie nationale pour la biodiversité, une méthode est proposée pour tester si les activités d’une entreprise sont écologiquement non-durables. Le postulat est que le respect des capacités de charge des écosystèmes est un prérequis à la conservation effective de la biodiversité. Cette méthode, adaptée de l’évaluation environnementale absolue de la durabilité, est appliquée, dans le cadre de deux projets de recherche-intervention, au portfolio alimentaire du Groupe Casino et au cycle de vie de deux installations de stockage de déchets dangereux de SARP Industries. Cette objectivation des performances au regard des contraintes écologiques sert d’appui pour proposer des orientations stratégiques dans la logique de la séquence éviter-réduire-compenser. Soulignant l’importance de renforcer la prise en charge des pressions étendues, cette thèse ouvre plus largement des perspectives pour les secteurs d’activité et les politiques publiques.

Journée doctorale d’échanges « Urban logistics planning and management : pluridisciplinary visions »

Dans le cadre de la clôture du projet ANNONA (ANR VBD 2013), du projet DEMOSDUM (Math AmSud 2016) et des activités du labex IMU (Intelligences des mondes urbains), l’UMR 5600 organise une journée d’échanges sur la thématique de la logistique urbaine dans une vision de pluridisciplinarité. La journée prévoit un ensemble de présentations de doctorants et jeunes chercheurs de différents pays (Allemagne, Italie, France, Equateur, entre autres) ainsi que l’intervention d’enseignants chercheurs confirmés d’Amérique Latine. Des visions à la fois quantitatives et qualitatives, analytiques et interprétatives seront abordées, dans un forum d’échange qui vise à créer des relations et collaborations à long terme. Les principaux sujets traités sont les suivants :

  • Approvisionnement de la restauration collective, circuits courts et production locale.
  • Modélisation et optimisation du transport de marchandises en ville.
  • Estimation de la demande et des flux de la logistique urbaine.
  • Evaluation économique et environnementale de la logistique urbaine.

Le principe de la journée est de laisser à chaque doctorant un temps d’échange plus important par rapport aux conférences et ateliers classiques. En effet, les doctorants disposeront de 20’ de présentation et 20’ de discussion avec un public composé à la fois de chercheurs (juniors et séniors) et de praticiens. A ces interventions viendront se joindre une communication introductive de Fernando Sandoya (Escuela Politécnica del Litoral, Equateur) en début de journée et une communication de Jorge Vargas (Pontificia Universidad Católica del Perú) pour clôturer la journée.

La journée aura lieu à l’ENS Lyon le 8 novembre de 9h à 17h15. Inscription et contact : jesus.gonzalez-feliu@emse.fr

English version

As part of the final event of the ANNONA project (ANR VBD 2013), the DEMOSDUM project (Math AmSud 2016) and the labex IMU activities (Intelligences of the urban worlds), the UMR 5600 organizes a workshop for exchanging on the subject of city/urban logistics in a multidisciplinary vision. The day includes a set of presentations by PhD students and young researchers from different countries (Germany, Italy, France, Ecuador, among others) as well as the intervention of experienced Latin American researchers. Quantitative and qualitative, analytical and interpretative visions will be discussed in an exchange forum that aims to create long-term relationships and collaborations. The main topics are:

  • Collective restauration supply, short circuits and local production.
  • Modeling and optimization of freight transport in the city.
  • Estimation of urban logistics demand and flows.
  • Economic and environmental evaluation of urban logistics.

The principle of the day is to leave each doctoral student a longer exchange time compared to conventional conferences and workshops. Indeed, doctoral students will have 20 ‘presentation and 20’ discussion with a public composed of both researchers (juniors and seniors) and practitioners. To these interventions will be joined an introductory paper by Fernando Sandoya (Escuela Politécnica del Litoral, Ecuador) at the beginning of the day and a communication by Jorge Vargas (Pontificia Universidad Católica del Perú) to close the day.
The workshop will take place at ENS Lyon on November 8 from 9h to 17h15. Registration and contact: jesus.gonzalez-feliu@emse.fr

séminaire atelier 2 composante EVS / EMSE 16 juin 2017

Le séminaire EVS/EMSE du mois de juin se déroulera le 16 juin matin, en salle 132, à l’Espace Fauriel (partie Mines Saint-Etienne), à Saint-Etienne. il sera consacré à l’atelier 2 de l’UMR. Le programme est le suivant :

– Haroune Zaghdaoui : “Material Flow Analysis to Evaluate Sustainability Issues in Fresh Food Supply Chains”

– Mathieu Scatolin : “Valorisation des laitiers siderurgiques et phytostabilisation”

– Des étudiants de master nous présenterons également rapidement leurs travaux (10 minutes chacun)

Nous prévoyons ensuite un repas pris ensemble au 6eme de l’Espace Fauriel sur le principe de l’auberge espagnole. Merci à chacun d’apporter un plat à partager avec les autres ! Au plaisir de s’y rencontrer !

Séminaire de la composante EVS/EMSE 30 mars 2017

Le séminaire de la composante EVS/EMSE du mois de mars sera consacré à l’atelier 2 de l’UMR 5600 (Matières, énergie, déchets, territoires – flux et circulations). Il aura lieu le 30 mars 2017, à 14h30, en salle 132 de l’Espace Fauriel, à Mines Saint-Eienne

Les présentations suivantes sont prévues :

– Laura-Vanessa PALACIOS-ARGUELLO : Assessing the sustainability of urban food systems for collective uses

– Didier Graillot : Projet de formation “Gestion des sites pollués et traitement/valorisation des déchets minéraux »

En espérant vous y rencontrer !

Séminaire de la composante EVS / EMSE le 30 juin

Le séminaire de la composante EVS/EMSE du mois de juin sera consacré à l’atelier 2 de l’UMR 5600 (Matières, énergie, déchets, territoires – flux et circulations). Il aura lieu le 30 juin 2016, à 14h, en salle D215  du bâtiment historique, au 158 cours Fauriel.

Les présentations suivantes sont prévues :
–    Benjamin Doualle : “Intégration de la soutenabilité en conception d’offres de système produit-service (PSS)”   Les systèmes produit-service (ou économie de fonctionnalités) sont montrés comme une opportunité pour l’Industrie de proposer des solutions prospères et respectueuses de l’environnement tout en répondant aux besoins du consommateur. Cependant, ces systèmes ne sont pas soutenables de façon intrinsèque. Il est, par conséquent, nécessaire de créer des outils et méthodes afin d’aider les entreprises à développer ce type de modèle économique dans un objectif de soutenabilité. Mon travail de thèse s’inscrit dans cet objectif par l’intégration des enjeux du développement durable lors de la conception de ces nouveaux systèmes.
Fernando Pereira : Valorisation de la matrice minérale issue du traitement hydrométallurgique alcalin des laitiers sidérurgiques “inox” et aciers spéciauxPrésentation d’ARANIS et synthèse des résultats obtenus lors de l’étude préliminaire (caractérisation de la matrice minérale des laitiers sidérurgiques de Dorian et tests exploratoires de lixiviation en voie basique) menée pour le compte du client Harsco Metals & Minerals.