Soutenance de thèse sur mobilité et évaluation environnementale

Cyrille François soutiendra sa thèse sur le sujet de l’Évaluation Environnementale Stratégique de la mobilité quotidienne des personnes d’une aire urbaine : Couplage entre modèle Transport-Urbanisme et Analyse de Cycle de Vie, le 2 avril 2019, à 14h , à l’ENTPE à Vaulx-en-Velin.

RESUME :

                Cette thèse a pour objectif de développer une méthodologie d’évaluation environnementale de la mobilité quotidienne des personnes en prenant en compte ses dimensions sociales et spatiales mais également technologiques. La circulation des personnes, comme celle des marchandises, s’est énormément développée ces dernières décennies. L’automobile s’est imposée comme le mode de transport dominant, alimentant de nombreuses controverses du fait de son impact sur l’environnement ainsi que sur l’aménagement du territoire, les modes de vie, l’économie … L’évaluation environnementale de la mobilité quotidienne de personnes nécessite donc une approche intégrée représentant le système de transport, mais aussi le système urbain dans lequel elle s’insère.

            Pour ce faire, cette thèse propose une méthodologie reposant sur deux outils développés dans deux champs disciplinaires distincts, l’aménagement du territoire et les sciences de l’environnement, avec la modélisation des interactions transport-urbanisme et l’Analyse du Cycle de Vie. Couplés, ces outils permettent de représenter l’ensemble des processus technologiques impliqués pour la mobilité quotidienne ainsi que les différentes interactions entre les acteurs et les territoires.             Tout au long de cette thèse, le cadre d’évaluation adopté est stratégique, s’intéressant aux mobilités réalisées au sein d’un territoire étendu à travers des indicateurs environnementaux globaux et locaux ainsi qu’aux différentes alternatives envisageables à moyen et long termes. La deuxième partie de la thèse met en œuvre la méthode SIMBAD-ACV, reposant sur le couplage entre un modèle LUTI existant, SIMBAD, et une ACV pour évaluer les impacts environnementaux de la mobilité quotidienne des habitants de l’aire urbaine de Lyon. Cette application a pour but d’illustrer la capacité d’analyse de la méthodologie à travers, d’une part, une approche multicritère et désagrégée au niveau des ménages et des territoires et, d’autre part, en estimant les impacts de scénarios contrastés représentant des alternatives variées. Finalement, grâce à la méthode SIMBAD-ACV, les effets sur les impacts environnementaux associés à la mobilité des paramètres technologiques, de la forme urbaine et des caractéristiques socio-économiques ont pu être comparés et discutés

Les membres du jury seront :

Jean-Philippe ANTONI , professeur, Université de Bourgogne Franche-Comté

Adélaïde FERAILLE-FRESNET, chercheure, ENPC

Michel ANDRE, directeur de recherche, IFSTTAR

Florence PAULHIAC, professeure, Université du Québec à Montréal

Natacha GONDRAN, maître assistante, ENMSE, Co-Directrice de thèse

Jean-Pierre NICOLAS, chargé de recherche, CNRS, Université de Lyon, Co-directeur de thèse

Niveaux d’émissions de GES par habitant associés au scénario mobilité verte


Citer ce billet
ngondran (2019, 8 mars). Soutenance de thèse sur mobilité et évaluation environnementale. Circulations. Consulté le 3 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/d24d