SIMODEM – logistique des déchets

SIMODEM (SImuler la MObilité des DEchets Ménagers) est un projet soutenu par l’IMU (Intelligences des Mondes Urbains, ). Le porteur du projet est le LAET UMR 5593 . Les partenaires du projet sont l’UMR 5600 EVS (composantes Mines Saint-Etienne et Université Lyon 2) ainsi que la Métropole de Lyon et Suez.

Ce projet a pour objectif de modéliser la logistique des filières de traitement des déchets ménagers – et les impacts environnementaux associés – en fonction des déterminants que sont : (1) l’évolution démographique d’un territoire dans ses dimensions quantitative (population, taille des ménages) et qualitative (CSP, âge, revenu, etc.) ; et (2) l’implantation d’infrastructures de collecte/traitement de déchets.

Afin de simuler la production de déchets du territoire, des enquêtes auprès des ménages ont été menées pour mieux représenter les choix de consommation – et la production de déchets associée – et la diffusion des pratiques de tri ou de recours aux déchèteries, en fonction des caractéristiques de ces ménages.

Des enquêtes complémentaires permettent de comprendre comment la disponibilité des équipements (poubelles individuelles, collectives) et infrastructures (déchèteries, centres de tri) influent sur le geste de tri, sa qualité, la préférence pour tel ou tel site de transfert des déchets.

Avec ces données, collectées sur le territoire du Grand Lyon, le projet a pour objectif de construire un modèle évaluant les quantités de déchets produites, leur type et les besoins de transports associés, en fonction de scénarios démographiques ou d’implantation d’équipements.

En complément, un volet Evaluation environnementale par Analyse de Cycle de Vie, mené au sein de l’UMR 5600 EVS,  a pour objectif de (1) identifier la contribution de la logistique (collecte et transport des déchets) aux impacts globaux des filières de traitement des déchets et (2) évaluer l’effet de choix d’infrastructures différentes sur ces impacts. In fine, pour des déchets spécifiques, cette évaluation pourrait identifier les compromis entre une meilleure valorisation des déchets et la logistique plus complexe (tri plus rigoureux, collecte différenciée) qu’elle implique.

Membres participant de l’atelier : Jérémy Rodrigues, Natacha Gondran, Valérie Laforest, Laurence Rocher

Contact : Natacha Gondran

Matières, énergie, déchets, territoires – flux et circulations