METROPOLITIN

MÉTROlogie POLITique des déchets industriels en Europe : produire et utiliser de l’INformation sur les déchets

Financement : appel spécifique ANR/PIA, 256 k€

2018-2020. Le projet METROPOLITIN se propose d’enquêter sur la production, la circulation et l’usage de l’information sur les déchets de très faible activité provenant du démantèlement des installations nucléaires. Alors que le contexte général du stockage des déchets radioactifs est en tension en Europe avec la perspective d’une augmentation sensible des volumes de déchets à accueillir, « optimiser » leur gestion et étudier leur insertion dans un espace socio-économique complexe supposent de mieux comprendre la manière dont les déchets de démantèlement, par essence extrêmement divers, sont mesurés, qualifiés, normalisés, investis de valeur, et pratiqués par différents acteurs. Ce faisant, le projet  part de la filière technique existante pour envisager comment l’information à propos des déchets y est produite, et étend la perspective à tous les collectifs sociotechniques créés et mobilisés par les déchets et mis en relation par la circulation d’une information partagée à leur propos.

L’intention est de préciser ce que règlent la production et la mise en œuvre de référentiels censés faire accord et ce qu’elles empêchent de penser face à une histoire du démantèlement qui s’ajoute à la production de déchets de fonctionnement de l’électronucléaire au sens large. Les résultats attendus par le projet sont de trois ordres : un éclairage sur les trajectoires historiques des savoirs sur les déchets et le démantèlement pour mettre en évidence les fondements des pratiques actuelles; une analyse des difficultés théoriques et pratiques rencontrées par la production et l’usage d’information sur les déchets de démantèlement dans la perspective de l’optimisation des filières de gestion ; et enfin, une mise en évidence du rôle de l’information sur les déchets dans les controverses socio-techniques relatives au démantèlement et à la gestion des déchets TFA. Ces résultats, partagés avec les différentes parties prenantes, visent à alimenter la réflexion collective sur les formes à donner à l’information sur les déchets de démantèlement dans les années à venir.

Membres participants de l’atelier : Romain Garcier, Emmanuel Martinais, Laurence Rocher

Contact : Romain Garcier

Matières, énergie, déchets, territoires – flux et circulations