« La mise en politique des flux et circulations ». Appel à communications — jeunes chercheurs.

Les doctorants et les chercheurs de l’UMR5600 lancent un  appel à communication à destination des doctorants et jeunes chercheurs pour les journées de l’UMR, qui se tiendront les 25 et 26 mai 2016 à Saint-Etienne.

Cette journée d’étude s’intéresse aux modalités concrètes de prise en charge et de régulation des flux et circulations pour tenter de comprendre comment elles contribuent à structurer des dynamiques sociales et/ou façonner des espaces. Différents types d’objets et de terrains pourront être mobilisés pour rendre compte des façons dont les circulations et les flux qui les caractérisent sont contenus ou favorisés, canalisés ou réglementés, gérés par des organisations ou des infrastructures ad hoc ou, au contraire, rendus invisibles pour échapper à toute possibilité de contrôle. On pense par exemple aux déchets, à l’eau, à l’énergie, aux denrées alimentaires, aux matériaux de construction, aux matières premières et plus largement à toutes les ressources qui contribuent au fonctionnement de nos sociétés modernes. On pense également aux personnes qui, prises dans des mobilités temporaires (touristiques ou professionnelles) ou des migrations de long terme (subies ou choisies), forment des flux qui appellent, là aussi, des interventions publiques et des dispositifs spécifiques de régulation et de politique publique.

D’une page maximum, les propositions de communication devront être envoyées avant le 28 février 2016 à l’adresse suivante : laurence.rocher[at]univ‐lyon2.fr. Elles comprendront un titre, les coordonnées du ou des auteurs et un résumé précisant le terrain d’analyse, le matériau empirique utilisé et les apports aux différentes perspectives problématiques suggérées dans l’appel à communication. Les résultats de la sélection effectuée par les organisateurs et une esquisse de programme seront notifiés aux auteurs avant début mars 2016. Les textes des communications (40 000 signes maximum) seront à remettre au plus tard le 4 mai 2016, afin de faciliter le travail des discutants et favoriser la qualité des échanges. Une publication rassemblant les communications présentées est envisagée par les organisateurs.

A noter: atelier d’écologie territoriale du Plateau de Saclay du 23 au 26 mai 2016

Le LabEx BASC (Projet phare 4), la FIRE et Terre et Cité co-organisent un

Atelier d’écologie territoriale du Plateau de Saclay du 23 au 26 mai 2016 (lieu : sur le Plateau, à préciser)
L’écologie territoriale se définit comme l’étude des flux de matière et d’énergie qui sont échangés entre la société et la biosphère ; elle analyse les territoires à travers le prisme de leur consommation de matière et d’énergie et de la circulation de ces flux au sein de ces territoires. Cette approche constitue une suite naturelle de certains travaux de recherche déjà engagés dans le LabEx BASC.

Sur 4 jours, des chercheurs experts dans des domaines différents vont réfléchir et interagir de manière originale autour d’un thème commun : définir les agro et écosystèmes, leurs interactions et imaginer des scénarios d’évolution d’un territoire. En l’étudiant sous ses différents aspects (consommation de matière et d’énergie, relation entre activités humaines et écosystèmes, enjeux et relations humaines autour du territoire, création de richesses et ressources, opportunités et contraintes futures), cet atelier va permettre de développer une vision innovante du territoire et de fournir des pistes d’actions pour les acteurs du Plateau de Saclay.

Vous trouverez également plus d’informations sur l’atelier sur le site internet dédié [1].
INSCRIPTION ((GRATUITE – LIMITÉE À 25 PERSONNES) : contacter Yoann Verger (yoann.verger@grignon.inra.fr ), ou rendez-vous sur: https://workshop.inra.fr/ateliersaclay