Circulations

Informé par la géographie, les sciences de l’ingénieur et de l’environnement, ce carnet porte sur les flux et les circulations spatiales de matières et d’objets.

Alors que la mondialisation contemporaine repose sur la mobilité croissante des capitaux, des informations, des individus et des choses, les circulations matérielles (c’est-à-dire les circonstances concrètes de la mobilité des objets dans l’espace) restent un objet peu étudié en tant que tel. Elles posent pourtant des questions à la fois scientifiques (comment mesurer la mobilité des choses ? Comment la représenter ? Comment les circulations se déploient-elles concrètement ? Qu’est-ce qui les motive ou les fait émerger ?); et politiques (comment réguler des choses de plus en plus mobiles ?).

Le carnet est animé par un groupe de chercheurs appartenant à l’UMR 5600 CNRS (Lyon Saint-Etienne). Il s’intéresse à des objets divers (produits alimentaires, matériaux technologiques ou de construction, déchets, énergie et matériaux énergétiques, polluants) et à des formes de circulations variées : le commerce et les échanges (par exemple, les circuits courts), la diffusion des polluants, le recyclage et l’économie circulaire, etc. Son entrée se veut territoriale : il s’agit bien de comprendre comment les circulations des choses informent et influencent les territoires eux-mêmes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *